Rusticité et hivernage

palmier protégé

Tout savoir sur la résistance au froid et les méthodes pour l'améliorer


Généralités

  • Préférez, si possible, une exposition sud ou sud-ouest.
  • Évitez les emplacements en courant d'air.
  • Les jeunes sujets et les palmiers en pot sont beaucoup plus sensibles au froid, les racines étant l'une des parties les plus fragiles de la plante.

 

Nature du froid

  • Un pic de gel sec nocturne suivi d'une journée positive fait moins de dégâts qu'un gel constant pendant plusieurs jours.
  • Le vent favorise la pénétration du froid dans les tissus végétaux.
  • Le gel, après une période humide, est extrêmement néfaste car il fait éclater les cellules végétales.

Conséquences

  • Les feuilles sont les premiers organes touchés. Elles prennent d'abord un aspect de 'salade cuite', puis nécrosent et sèchent.
  • Le bourgeon central sèche puis pourrit si le climat est humide. Au bout de quelques semaines, il suffit de tirer dessus pour qu'il se détache totalement.
  • Enfin, le stipe gèle à son tour, à raison d'environ 1 centimètre de profondeur par degré négatif.

 

 

 

Quel que soit le type de protection adopté, il n'est possible de gagner que quelques degrés... mais ceci peut être déterminant pour la survie d'une plante.


 

Méthodes de protection


En pleine terre

Flèche bas

En pot

Flèche bas
  • Refermer le feuillage sur lui-même et le maintenir en place avec un lien non blessant pour les palmes
    • Création d'un microclimat (jusqu'à 5°C en plus)
    • Protection du bourgeon apical et des jeunes feuilles centrales
  • Mettre en place une couche de matériaux protecteurs (disponible dans notre jardinerie proche de Nantes), type canisse ou paillis, sur toute la hauteur du palmier (stipe + palmes), maintenir par une structure en grillage.
  • Couvrir le tout de voile d'hivernage sans fermer le haut
    • Éviter que l'humidité s'accumule
    • Laisser couler l'eau de pluie à l'extérieur
    • Circulation de l'air
  • Pailler le sol avec une épaisse couche de feuilles, écorces ou paille

Si la température repasse au-dessus de 0°C, retirer le voile afin que le palmier respire.

  • Petit volume : l'idéal est de l'installer dans une pièce hors gel, non chauffée et éclairée par la lumière naturelle (garage, véranda)
  • Gros volume : utiliser la même méthode que précédemment, en prenant soin de renforcer la protection autour du pot.

 

A proscrire :

  • Les plastiques : ils favorise le développement des moisissures et autres champignons. De plus, un coup de gel sur la condensation accumulée est terrible pour le palmier.
  • Intérieur de maison : à cause du chauffage, l'atmosphère est trop chaude et sèche dans nos intérieurs et aucun écart de température entre le jour et la nuit n'existe ce qui provoque le dessèchement brutal des palmes et le développement des parasites.

 

palmier entourépalmier okpalmier protégé

 

Votre plante est mal en point, malgré vos efforts. Que faire?

 

  • Ne pas arracher ou abattre votre palmier, même si toutes les feuilles sont mortes et si le cœur est pourri.
  • Le soigner : couper les feuilles et enlever délicatement le bourgeon apical. Saupoudrer copieusement de fongicide et d'insecticide et protéger le cœur pour éviter l'infiltration d'eau.
  • Venez demander conseil à nos pépiniéristes dans notre jardinerie proche de Nantes.

 

Il faut savoir être patient, les palmiers mettent parfois plus d'un an avant de refaire des feuilles et de 'fabriquer' un nouveau bourgeon central